Cannabis Bio: Le sol

LE SOL

Amélioration de la structure du sol

L’amélioration du sol passe par un amendement minéral ou organique.

Amendement minéral Tourbe pour une mélange de terre cannabis

  • ajout de chaux pour neutraliser l’acidité, le faire progressivement
  • ajout de sable pour supprimer l’effet collant des sols argileux, sable de 3/4 mm minimum
  • ajout de vermiculite pour alléger le sol ajout de cendres de bois. Leur composition varie en fontion du bois brûler, elle contient du potassium à hauteur de 5% en moyenne, ainsi que du phosphore, du fer, …

Amendement organique
Les amendements organiques sont issus de la décomposition des végétaux ou de fumures d’animaux. Ils permettent d’alléger la structure des sols collants ou argileux en jouant un rôle de déliant. Dans le cas d’un sol sableux, il améliore au contraire du sol argileux le lien entre les éléments le constituant.

D’autre part, cet humus absorbe l’humidité et ainsi permet aux plantes de mieux résister l’été.

  • Ajout de compost issu de la décomposition de végétaux et de déchets organiques ménager pour améliorer la structure su sol et l’enrichir de matières nutritives.
  • Ajout de fumier de cheval, d’âne, de moutons, de volailles ou de chèvres pour les terres lourdes pour améliorer la structure su sol et l’enrichir de matières nutritives.
  • Ajout de fumier de bovin pour les terres légères pour améliorer la structure su sol et l’enrichir de matières nutritives.
  • Ajout de terreau issu de la décomposition de feuilles pour enrichir le sol de matières nutritives
  • Ajout de tourbe blonde. Il s’agit de sphaignes compactés au cours du temps. Elle se décompose très lentement et ainsi structure le sol durablement. Cependant, la tourbe apporte peu d’éléments fertilisant pour les plantes de marijuana. La tourbe est donc excellente pour alléger un sol lourd. Elle augmente la capacité de rétention d’eau du sol.

– Culture d’engrais vert, comme la moutarde ou le trèfle. Ces plantes ont la particularité de se développer très rapidement, et ensuite il suffit de les enfouir pour enrichir le sol avant l’hiver. Vous les sèmerez après vos récoltes de l’été. (des la récolte)

L’entretien du sol

La terre s’épuise, il est donc important de l’entretenir pour conserver ses propriétés et sa structure. Il convient donc d’ajouter régulièrement des matières organiques qui sont puisées par les végétaux pour leur alimentation et qui permettront également de maintenir une structure aérée et légère à votre terre.

Un traitement de fond de votre terre, est nécessaire l’automne venu. Retournez donc votre terre en introduisant le résultat de votre compost ou du terreau organique acheté dans le commerce. Utilisez également de la tourbe qui se décompose plus lentement et donc structure votre terre plus durablement.

Rendez vous dans la rubrique des Engrais naturels pour savoir avec quels produits l’entretenir…. et avec qui l’enrichire…

Le cycle de décomposition sommeille l’hiver. Les bactéries se remettront au travail dès les premières chaleurs, au moment ou vos plantes en auront le plus besoin.

Le lombric, un allié du jardinier

Le ver de terre ou lombric ( embranchement des annélides, famille des Lumbricidés ) est un grand travailleur, il joue un rôle fondamental dans la biologie de notre sol.
Il creuse des galeries dans le sol et participe ainsi à son aération et à son drainage.

Ces petits tunnels facilitent l’installation des racines de nos plantes et leur alimentation en eau.

En se déplaçant de bas en haut et de haut en bas, il peut descendre jusqu’à deux mètres de profondeur, le ver de terre mélange le sol. Il réduit et apporte au sol en profondeur des éléments présent en surface comme les végétaux morts, d’autre part il remonte du sous-sol des oligo-éléments comme le fer, le souffre, etc…

Il ne touchent pas aux racines et aux plantes de cannabis saines.

Faites donc l’expérience suivante: Déposez une couche de terreau bien horizontale, une couche de sable, une de terre, et recommencez jusqu’à la moitié de la hauteur de l’aquarium. Déposez sur la surface des feuilles mortes, puis mettez-y une dizaine de vers de terre.
Au bout d’un mois vous constaterez que votre sol est creusé de nombreuses galeries et que les couches bien horizontales ne sont plus ! Vous remarquerez aussi que les galeries se concentrent dans la couche de terreau.

Son système digestif est riche d’une faune bactérienne qui enrichit le sol et agglomère les éléments du sol. Le résultat de sa digestion est le tortillon que l’on observe à la surface du sol. Il participe à la neutralisation du sol. Il déplace l’équivalent de son poids par jour.

Pour finir, en ingérant des micro-organismes et en les rejetant plus loin, il participe à leur dissémination. Préservez donc ces petites bêtes souvent mal aimées et qui pourtant sont des alliés indispensables du bon jardinier.

C’est d’ailleurs un bon indicateur de la richesse de votre sol.
Lorsque vous retournez votre terrain, préférez la fourche-bêche à la bêche qui tronçonne nos petits amis.

Ce contenu a été publié dans Cannabis Biologique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.