Culture du Cannabis en Extérieur

Culture Extérieur du Cannabis / Weed / L’Herbe

Culture Extérieur du Cannabis


GRAINESBOUTRESSOLPLANTATIONDEVELOPPEMENTARROSAGE - ENGRAISTAILLERECOLTESECHAGEACCEUIL

 

Les graines (Culture Extérieur de la Weed)

Graines de cannabis a vendreLa première chose à faire, c’est de vous procurer vos graines. Commander les sur internet.

Graines récommandées pour la culture en extérieur: AfghanPower Plant, Top44, PPP, Early Bud, Hollands Hope, Purple Power, Swiss Miss

Leur apparence déjà est un bon indice de leur état de santé. Une graine viable sera
bien charnue (et non fripée). Elle sera d’un gris vif, gris-vert ou gris-brun et
brillera si vous la frottez entre les paumes de vos mains. Une graine qui a déjà pourri éclatera facilement si vous la pressez avec les doigts. Un autre test consiste à balancer quelques unes de vos graines sur un fer chauffé au rouge. Si elles éclatent avec un bruit craquant… c’est qu’elles étaient bonnes.


GRAINESBOUTRESSOLPLANTATIONDEVELOPPEMENTARROSAGE - ENGRAISTAILLERECOLTESECHAGEACCEUIL

Les boutures (Culture Extérieur du Cannabis)

boutures-clones-cannabisLa structure génétique de ces descendantes, la vitesse à laquelle elles pousseront
seront en tous points semblables à celles de la plante-mère. Ce qui vous fera gagner
des mois si vous avez l’intention de produire une variété supérieure de cannabis.

La façon de procéder est simple et les résultats en valent largement la peine.

Le bouturage consiste à couper une branche d’une plante, à la planter en terre
de façon à ce qu’elle y prenne racine et forme un nouvel individu.

Pour faire démarrer de nouvelles plantes, faites chauffer une lame de rasoir
(à 25° Celsius environ) et découpez une branche à un angle de 45°. Coupez la tige
de façon à ce que la partie découpée ait à peu près trois ensembles de feuilles.

Plantez cette bouture dans un pot contenant de la terre stérilisée.

L’idéal serait que ces boutures soient dans une atmosphère humide. Une tente
en plastique autour des boutures leur crée un environnement impeccable.

Un aquarium marche également à merveille (bouchez sa partie supérieure à l’aide
d’une plaque de verre ou d’un film en plastique transparent afin de retenir l’humidité).

Les racines mettront à peu près 3 semaines à pousser. Ce moment venu, plantez
votre bouture en extérieur.


GRAINESBOUTRESSOLPLANTATIONDEVELOPPEMENTARROSAGE - ENGRAISTAILLERECOLTESECHAGEACCEUIL

Le sol (Culture Extérieur du Cannabis)

La terre pour cannabisLe sol n’a pas vraiment d’importance, n’importe quelle terre qui à l’air plutôt
fertile fera l’affaire, vous pouvez aussi ajouter de l’engrais comme du fumier de
poule pour l’enrichir avant de planter. Evitez simplement les marécages et les sols
sablonneux.

Le terrain sera d’autant plus valable que la terre sera riche, neutre, comprendra
du sable et très peu d’argile. Les sols qui ont leur origine dans les roches sédimentaires
sont généralement considérés comme étant les meilleurs du point de vue stabilité
et nutrition.

Avec un peu de préparation, la plupart des sols conviennent à la marijuana. Une
trop grande compacité du sol (dût à une forte quantité d’argile dans la terre) constituant
quasiment le seul facteur véritablement rédhibitoire : un tel sol empêchera le développement
des fines racines latérales grâce auxquelles le chanvre collecte ses éléments nutritifs
(ceux-ci sont d’ailleurs généralement peu abondants dans les sols argileux).

Un test très simple vous donnera une idée de la quantité d’argile qu’il y a dans
votre terre : celle-ci doit être riche et pouvoir s’effriter facilement. Quelques
poignées ramassées au hasard dans votre champ devraient vous donner une idée de
la compacité de votre sol. Celui-ci doit pouvoir former une boule quand vous le
pressez entre vos mains, mais s’effriter facilement en fines particules. Une terre
qui s’agglomère trop facilement et qui ne s’émiette pas (quand vous appuyez légèrement
sur la boule de terre agglomérée) est trop humide ou trop argileuse – ou de toute
façon a un problème qui rendra pour le moins hasardeuse la culture de votre herbe.

Une bonne couche d’humus est un atout très appréciable puisque non seulement
il fournit la plante en éléments nutritifs, mais qu’il aide également à retenir
et à étaler l’humidité du sol.

Si vous plantez vos graines dans un sol pauvre, fertilisez-le auparavant à l’aide
d’un engrais azoté. Veillez à ce que votre terre soit neutre : chaulez s’il le faut.


GRAINESBOUTRESSOLPLANTATIONDEVELOPPEMENTARROSAGE - ENGRAISTAILLERECOLTESECHAGEACCEUIL

Moment de plantation de cannabis

Le chanvre, en Suisse et en France, se plante généralement en début mai; fin juillet
et début août étant d’ordinaire les moments les plus secs de l’année (il est de
loin préférable qu’il ne pleuve pas lors de la floraison des plantes : plus l’air
est sec et plus la production de résine sera importante).

Mais cette règle n’a rien d’absolu, vous pouvez aussi les planter plus tard ou
plus tôt


GRAINESBOUTRESSOLPLANTATIONDEVELOPPEMENTARROSAGE - ENGRAISTAILLERECOLTESECHAGEACCEUIL

Stades de développement (Culture Extérieur
du Cannabis)

Après avoir laissé tremper vos graines 24 heures environ dans de l’eau et les
avoir ensuite enfouies sons un ou deux cm de terre, de préférence la pointe en l’air,
celles-ci se développeront de la façon suivante :

1er stade. La graine germe et la racine émerge (en direction de la surface
du sol, et non vers le bas).

2ème stade. Après environ 48 heures après la germination, la racine devrait
mesurer environ 3 cm de long. La croissance de la racine ralentit alors quelque
peu.

3ème stade. Après 72 à 96 heures, un système de fines racines latérales
devrait commencer à se développer. La jeune pousse devrait alors déboucher à l’air
libre et commencer à se débarrasser de la coque de la graine.

4ème stade. La tige de la jeune pousse commence à se tenir droite le 5ème
jour et la coque de la graine est rejetée. Les feuilles embryonnaires sont de forme
ovale et non dentelées.

5ème stade. La tige de la pousse sous les feuilles embryonnaires croît
régulièrement du 5ème au 10ème jour environ. La première paire de feuilles classiques
devrait apparaître à cette époque.

6ème stade. Les feuilles embryonnaires devraient jaunir puis tomber dans
le courant de la 3ème semaine.

Ce schéma de développement n’est pas absolu mais donne tout de même des indications
très importantes sur la qualité de vos plantes. Ainsi, une graine qui mettrait une
semaine à germer par exemple (ce qui arrive très souvent) ne pourra pas produire
une plante de très bonne qualité. Si vous disposez de suffisamment de graines, ne
comptez que sur celles qui germent le plus rapidement.


GRAINESBOUTRESSOLPLANTATIONDEVELOPPEMENTARROSAGE - ENGRAISTAILLERECOLTESECHAGEACCEUIL

L’arrosage  (Culture Extérieur du Cannabis)

Arroser avec de l'eau de pluie est excellente pour faire pousser le cannabisEn règle générale, plus votre chanvre pousse rapidement plus grande sera la quantité
d’eau dont il aura besoin.

Lorsque les plantes sont petites, elles ne possèdent qu’un système radiculaire
faiblement développé. De ce fait, elles n’ont pas une grande capacité à collecter
l’humidité disponible dans le sol. Vous devrez probablement arroser vos pousses
chaque jour. Quand les plantes se développent, les racines n’auront pas à être arrosées
tous les jours. Par ailleurs ces racines, plus longues, peuvent descendre en profondeur
où la terre est généralement humide.

Il est important que la terre, à une profondeur de plusieurs centimètres, ne
soit pas détrempée. Bien souvent vous vous apercevrez que la terre, bien que sèche
en surface, se trouve être détrempée en profondeur, là où se trouvent les racines,
ce qui peut se révéler mortel pour la plante dont les racines peuvent facilement
pourrir.

Si vous n’arrivez pas à deviner quand la plante a besoin d’eau, enfoncez le doigt
dans le sol pour en vérifier l’humidité.

Si l’extrémité des plantes virent au brun, c’est que vous les arrosez trop fréquemment
ou que l’excédent d’eau ne s’écoule pas correctement.

L’idéal est que vous arrosiez les plantes tous les 3 ou 4 jours selon que la
terre se dessèche plus ou moins vite; plutôt que d’arroser un peu chaque jour par
exemple (l’eau n’arriverait pas à atteindre les parties basses du sol).

En donnant à vos plantes d’un demi-litre à un litre d’eau par plante à la fois,
l’humidité se répartira de façon égale à travers tout le sol.


GRAINESBOUTRESSOLPLANTATIONDEVELOPPEMENTARROSAGE - ENGRAISTAILLERECOLTESECHAGEACCEUIL

L’engrais  (Culture Extérieur du Cannabis)

Engrais pour cannabisVous pouvez donner régulièrement de l’engrais à votre herbe, même si celle-ci pousse
sur une terre de très bonne qualité, votre récolte n’en sera que meilleure. Un engrais
liquide classique à 3 éléments (potasse-azote-phosphore) dans lequel la proportion
d’azote serait la plus forte conviendra parfaitement.

Exemple : 23% d’azote/20% de phosphore/17% de potasse/plus de multiples oligo-éléments
(calcium, fer, magnésium, molybdène, zinc, cuivre, sodium etc…), plus des hormones
pour plantes, forment un engrais excellent avec lequel vous pourrez arroser vos
plantes tous les 10 jours environ (dans le cas où cet engrais s’administre par les
feuilles). L’engrais foliaire est supérieur à l’engrais liquide simple du fait que
le feuillage absorbe plus rapidement de plus grandes quantités d’engrais que ne
le font les racines (l’engrais liquide simple se verse au pied de la plante et n’est
donc absorbé que par les racines).

Vaporisez le mélange soigneusement sur toute la surface des feuilles. Veillez
à ne pas saturer les feuilles des plantes dont la taille est inférieure à une trentaine
de cm : elles ne peuvent encaisser l’engrais quand elles sont jeunes. Le poids de
la solution peut d’ailleurs les mettre à bas si celle-ci est vaporisée en trop grande
quantité.

N’engraissez pas vos plantes trop tôt : elles risqueraient d’être « brûlées » par
l’engrais; attendez 3 semaines avant de commencer. Arrêtez le « traitement » au moins
deux semaines avant la moisson; ceci aura pour effet de stimuler la production de
résine.

Quand les plantes auront environ 3 mois et demi, et si vous voulez qu’elles fleurissent,
donnez leur un engrais pauvre en azote et riche en phosphore et potasse (par exemple
: 4% de nitrogène (d’azote), 10% de phosphore et 10% de potasse). Cet engrais stimulera
la floraison de vos plantes avec un faible développement de la tige et du feuillage.

L’engraissage par les feuilles doit être effectué dans la soirée de façon à ce
que l’absorption de l’engrais se fasse à son efficacité maximale.

Pour ceux qui voudraient ne faire pousser que des femelles (quasiment), il existe
une formule d’engrais très fortement azoté mise au point en 1933 par une… religieuse
: soeur Mary Etienne Thibeau (Dieu ait son âme) et dont le seul défaut réside dans
le fait que les graines produites de cette façon ne s’avèrent pas excellentes.

La formule est la suivante (7 litres de solution) : KNO3 1 gramme / NH4NO3 17g
/ Ca(NO3)2 4g / KH2PO4 1g / MgSO4 2g.

Cette solution de 7 litres vous durera 7 semaines si vous vous servez d’un litre
par semaine pour arroser vos plantes (l’arrosage se fait au pied de la plante, une
fois par semaine, donc).

Cette solution hautement azotée donnera une récolte dans laquelle la proportion
des femelles sera de 9 femelles pour un mâle. Le feuillage sera très abondant, d’un
vert foncé et les feuilles très épaisses.


GRAINESBOUTRESSOLPLANTATIONDEVELOPPEMENTARROSAGE - ENGRAISTAILLERECOLTESECHAGEACCEUIL

La taille  (Culture Extérieur du Cannabis)

couper la pousse au milieu d'une internodeLe fait de tailler vos plantes encourage les croissances secondaires et permet à
la lumière d’atteindre les feuilles les plus jeunes.

La première taille de votre plante se fait quand elle a atteint 3 semaines environ.
Coupez le sommet de votre plante en veillant à ce que la tige soit coupée juste
au-dessus d’un endroit où deux grappes de feuilles se rencontrent.

Quand vous taillez les sommets de vos plantes, l’excroissance secondaire au-dessus
de chaque feuille est stimulée et se développe bientôt en forme de branche identique
aux autres branches. De nombreuses grappes de feuilles sortiront de ces branches
et d’autres branches encore peuvent se développer au-dessus de chaque feuille.

Le fait de tailler vos plantes donne à celles-ci une forme touffue et basse.
Lorsque les branches secondaires acquièrent au moins 4 groupes de feuilles, il est
temps de les tailler en procédant de la même manière qu’avec la tige principale
lors de la première taille. Quatre nouvelles branches secondaires se mettront à
pousser à partir de chacune des 4 feuilles que vous aurez laissées sur votre branche
secondaire et ainsi de suite.

Coupez les nouvelles branches secondaires tous les dix jours environ.

Vous pouvez également tailler des groupements de feuilles trop importants. Le
fait de retirer certaines des grandes feuilles permettra à plus de lumière de pénétrer
jusqu’aux branches situées dans les parties inférieures de la plante.


GRAINESBOUTRESSOLPLANTATIONDEVELOPPEMENTARROSAGE - ENGRAISTAILLERECOLTESECHAGEACCEUIL

Sexe du cannabis (Culture Extérieur du Cannabis)

Les mâles

Fleurs mâles de cannabis

Une plante de cannabis mâle

Quand les plantes commence à fleurir, vous devrez repérer les mâles et les arracher.
Si les mâles parvenaient à maturité et larguaient leur pollen sur les femelles, ces dernières produiraient moins de THC, une bonne part de leur énergie se trouvant en effet mobilisée pour nourrir les graines fertilisées (au lieu de bosser à produire de la résine).

Les mâles sont en général moins feuillus. Les fleurs mâles, vert-jaune, se développent
sous forme de petites bourses tombantes attachées près des fourches des branches
et, plus bas, près de la tige.

Après que la fleur se soit ouverte, cinq petites étamines s’ouvrent et laissent
pendre, au bout de ce qu’on appelle des fils de la Vierge, les anthères. Ce sont
les anthères qui dispensent le pollen quand vient le moment de la fertilisation,
aussi est-il assez facile de deviner l’approche de ce divin moment en observant
si oui ou non les anthères sont gonflées à craquer. Vous serez capables de savoir
quand les anthères seront tout à fait déployées : leurs surfaces commenceront à
montrer de petits grains de pollen blanc environ 12 heures avant le largage du pollen.
Un autre indice réside dans les petits poils situés sous le revers des feuilles
et qui deviendront gonflés près de leur base.

fleur-male-ouvert
Les plantes mâles suivent un processus de floraison uniforme. La première fleur
s’ouvre avant le lever du soleil (celle-ci se trouve au 2ème tiers supérieur de
la plante, nichée contre la tige). La floraison se propagera alors de cette première
fleur vers la périphérie, progressant à vitesse constante dans toutes les directions
jusqu’à ce que les fleurs les plus proches de la périphérie et du sommet de la plante
soient atteintes. Entre la 7ème et la 12ème heure, les dernières fleurs se seront
ouvertes, et le processus aura atteint son terme. A la première brise, un nuage
de pollen est largué et flotte, poussé par le vent, à travers champs où les femelles
« attendent », leurs pistils pointant hors de leur cosse pour recueillir la poussière
vitale. L’acte de fertilisation se situe à l’apogée de la vie du mâle : celui-ci
ira dorénavant en déclinant. Peu après le largage du pollen, la plante mâle commence
à perdre sa couleur verte et sa texture lisse et brillante. Le cycle de la vie du
mâle sera achevé au terme de la 12ème semaine de son existence.Vous risquez aussi
d’avoir des hermaphrodites, c’est à dire les deux sexes à la fois…

 

Les femelles

Poils, pistils de la fleur femelle de cannabisLes femelles survivent aux mâles de 3 à 5 semaines, fait qui reflète en partie
la plus grande complexité de leur cycle de vie.

Les fleurs femelles ressemblent encore moins à des fleurs conventionnelles que
les fleurs mâles. Cette fleur est structurellement très simple et consiste en un
pistil duveteux entouré de feuilles spécialisées formant comme une petite coupe
(ouverte et pointée vers le haut) d’où l’extrémité du pistil, et ses deux styles,
émergent pour recueillir le pollen. Ce pistil constitue l’ovaire de la femelle cannabis,
il ressemble à un oeuf de termite légèrement aplati (une fois épluchées quelques
unes de ses feuilles de protection).

Bien que les fleurs femelles poussent à l’origine par couple, une fleur de chaque
couple meurt au moment de la fertilisation.

Les fleurs femelles sont groupées plus ou moins étroitement ensemble, ces grappes
de fleurs (et de feuilles) atteignant souvent des dimensions impressionnantes –
en particulier au sommet de la plante.

Une plante femelle, à maturité, pèse environ deux fois plus qu’un plante mâle.
Elle a plus de feuilles par grappe (de feuilles) et plus de grappes de feuilles
qu’un mâle.

Pendant que les mâles mûrissent et se préparent à larguer leur pollen, les femelles
approchent de leur période fertile : leurs fleurs subissent des modifications qui
les préparent à l’acte reproductif. Les cosses s’ouvrent légèrement de façon à ce
que le pistil et les styles puissent émerger. Les variations de température peuvent
avoir des effets négatifs sur les organes sexuels. Après la pollinisation, comme
nous l’avions déjà fait remarquer, une des deux fleurs de chaque couple de fleurs
avorte. La survivante peut alors tirer sur l’énergie de la plante et les graines
se développer.


GRAINESBOUTRESSOLPLANTATIONDEVELOPPEMENTARROSAGE - ENGRAISTAILLERECOLTESECHAGEACCEUIL

La récolte  (Culture Extérieur du Cannabis)

Si vous ne vous préoccupez que de la puissance de votre résine, le moment idéal
pour moissonner votre herbe se situera lors de la floraison des femelles (ou juste
après); aussi la plupart des graines provenant d’une telle récolte seront-elles
immatures.

A l’inverse, si toutes les graines d’un lot de marijuana donné semblent être
mûres (d’un gris brillant), il y a de fortes chances que les plantes étaient un
peu vieilles lors de la moisson (ou plutôt, que la moisson fut un peu tardive) et
qu’elles ont de plus, probablement, été pollinisées (ce qui diminue la qualité de
la résine).


GRAINESBOUTRESSOLPLANTATIONDEVELOPPEMENTARROSAGE - ENGRAISTAILLERECOLTESECHAGEACCEUIL

Le séchage  (Culture Extérieur du Cannabis)

sechage-cannabisIl existe différents moyens de sécher votre herbe après la moisson. Vous pouvez
vous servir de la méthode dite « du bocal » qui donne des résultats satisfaisants
et ne pose pas trop de problèmes.

Commencez par arracher toutes les feuilles de vos plantes. Placez-les ensuite
dans un gros sac en papier, en ayant soin de laisser le sac ouvert. Laissez l’herbe
reposer dans le sac pendant 3 ou 4 jours, selon la quantité de feuilles que vous
avez mises dans le sac. Quelques jours plus tard, quand les feuilles sont sèches
au toucher, mais encore pliables, transférez-les dans une jarre ou un bocal au couvercle
hermétique.

A ce stade de l’opération, il est capital que vous surveilliez votre herbe de
très près : si elle n’est pas suffisamment sèche, elle moisira dans votre jarre.

Ouvrez celle-ci tous les jours pour faire partir l’humidité, et reniflez l’herbe
pour vous assurer qu’elle n’a pas commencé à moisir. Le moisi pue suffisamment pour
que vous le détectiez aussitôt. Dans le cas où votre herbe serait en train de moisir,
sortez-la de son bocal et étalez-la sur la table pour qu’elle puisse sécher rapidement.

L’herbe sèche bien plus lentement dans un récipient hermétique, mais elle acquiert
la consistance du tabac. Elle sera sèche tout en ayant le moelleux du tabac.


GRAINESBOUTRESSOLPLANTATIONDEVELOPPEMENTARROSAGE - ENGRAISTAILLERECOLTESECHAGEACCEUIL

 

 

Ce contenu a été publié dans Plantation extérieur, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.