La fertilisation de cannabis

Les nutritifs, l’engrais

La weed peut croître plus vite que pratiquement n’importe quelle plante, même d’extérieur. La marijuana s’ancre fortement dans la terre pour maintenir une croissance rapide en retirant les nutritifs de la terre (minéraux ou engrais). Vous devez réapprovisionner en nutritifs avec un engrais soluble pendant la croissance. Cela veut simplement dire de dissoudre un engrais soluble dans de l’eau, et d’arroser comme d’habitude. Cette section est principalement pour les cultivateurs de cannabis utilisant de la terre, en pots ou dans leur jardin, bien qu’une lecture puisse aussi aider les cultivateurs hydroponiques.

Les trois chiffres sur les paquets d'engrais correspondent aux pourcentages des trois nutritifs majeurs que tout engrais contient, et sont toujours dans l'ordre azote, phosphore, potassium, ou N-P-K.Les nutritifs majeurs (N, P, K)

Les trois chiffres sur les paquets d’engrais correspondent aux pourcentages des trois nutritifs majeurs que tout engrais contient, et sont toujours dans l’ordre azote, phosphore, potassium, ou N-P-K. Le Miracle-Gro est a 30-15-30, ce qui veut dire qu’il a 30 pour cent de N, 15 pour cent de P2O5, et 30 pour cent de K2O. Vous aurez besoin de fertiliser avec un engrais « complet » – un qui fournit de larges quantités de N, P et K – dans pratiquement toute terre plusieurs fois pendant la vie de la plante.

L’Azote (N) est le nutritif qui s’épuise le plus vite pour la marijuana poussant en terre, et vous devriez anticiper le besoin de fertiliser la plante avec un engrais soluble contenant de l’azote, plusieurs fois pendant la croissance. L’azote est associée avec une croissance rapide et luxuriante pendant la vie de la plante.

Le Phosphore (P) est demandé immédiatement après la germination et pendant le début de la croissance. Une bonne formation des fleurs dépend d’un approvisionnement adéquat en P. Dans les cultures extérieures, placez les super-phosphates proches de la tige de la plante. Les super-phosphates ne brûleront pas la plante, et vous voudrez fertiliser aussi près que possible de la plante pour une bonne assimilation.

Le Potassium (K) est aussi demandé tôt dans la croissance pour affermir une plante robuste et forte avec une tige vigoureuse. Pendant la floraison, le potassium aide à la formation des fleurs, et contribue aussi à de bonnes propriétés de combustion de la marijuana sèche. Le meilleur engrais à utiliser pendant la floraison est le nitrate de potassium (KNO3). Des études avec des cultivateurs de tabac ont montré que le nitrate de potassium, en plus de fournir des éléments à la plante, aide le tabac (la marijuana) à brûler uniformément après le séchage. Les engrais azotés, comme le nitrate d’ammonium, affectent les propriétés de combustion.

 

Les nutritifs secondaires (Ca, S, Mg)

Les déficiences en Calcium (Ca) ne devraient pas être un problème, car toute bonne terre en contient une quantité adéquate, et le Ca est une partie des sels nutritifs de nombreux engrais (par exemple le nitrate de calcium utilisé pour l’azote a aussi du calcium).

Le Soufre (S) est un autre élément nécessaire qui ne devrait pas non plus vous causer de problème. Le soufre est abondant dans toute bonne terre, et est aussi une partie des sels de nombreux engrais (par exemple le sulfate d’ammonium pour l’azote et le sulfate de potassium pour le potassium).

Le Magnésium (Mg) est le seul nutritif secondaire que vous pourriez avoir à ajouter. Le magnésium est l’élément central des molécules de chlorophylle, et quand il manque, les feuilles deviennent jaunes ou blanches, et la croissance ralentit. La plupart des terres minérales et commerciales ont du magnésium en abondance, mais si les feuilles commencent à jaunir, lisez la section sur les Déficiences en nutritifs plus loin dans ce chapitre.

 

Les éléments en traces (micronutritifs)

Les éléments en traces, Boron (B), Cuivre (Cu), Fer (Fe), Manganèse (Mn), Zinc (Zn), et Molybdène (Mo) ne sont pas demandés par la plante en grandes quantités pour stimuler la croissance – ils sont nécessaires en quantités minuscules pour régler une croissance normale et robuste. Les terres d’intérieur n’ont pas besoin habituellement d’ajout d’éléments en traces à moins que la terre ou l’eau n’aient un pH en dehors des limites recommandées. Un pH extrême empêche la prise et l’utilisation des éléments en traces. (Voir les déficiences en nutritifs).

Ce contenu a été publié dans Soigner ses plantes de cannabis, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.