Les insectes et le cannabis biologique

Avertissement:
(A LIRE OBLIGATOIREMENT POUR UN BON USAGE DE CES PRODUITS)

– Certains de ces produits sont toxiques c’est pourquoi il est recommander d’eviter toutes pulverisations sur les têtes ou toutes autres partie de la plante de marijuana dans (minimum) le mois avant la récolte.
– N’appliquez JAMAIS un insecticide ou une solution repulsive sur le feuillage durant la durée d’ensoleillement, les gouttes d’eau sur les feuilles agiraient come des loupes et crameraient les feuilles.
– Ne JAMAIS depaser les doses conseillées, il vaut mieux, en cas de doute diminuer la concentration de la solution et l’appliquer plusieurs fois (par exemple le soir pendant quelques jours) jusqu’à la disparition totale des insectes mais aussi des oeufs !


 

Les limaces et les escargots dans le cannabis

limace-escargot-cannabisVos feuilles de cannabis sont trouées de toutes part, vos plantes repiquées ont du mal a démarrer car elles sont dévorées trop souvent et vos semis sont dévastés, ne cherchez pas trop longtemps les limaces, les loches et les escargots sont passés par là. Pour le constater, il suffit d’une nuit humide entre 15° et 18°C pour les voir apparaître. Si vous hesitez, regardez par terre: si il y a de la bave partout c’est les limaces ou les escargots.
Attention ces animaux peuvent runer completement votre récolte en massacrant vos plants en quelques nuits !
Surtout au printemps, n’hesitez pas à lutter car vos plants (encore jeunes) ne résisteront pas à ces attaques féroces !

Il existe différentes méthodes pour lutter contre eux.

La lutte écologique

La première méthode qui est tout à fait écologique et qui a notre préférence quand c’est possible, consiste à les tenir éloigner ou s’appuyant sur le fait qu’ils n’apprécient guère de se déplacer sur des surfaces rugueuses qui deshydratent leurs pellicules de mucus sur laquelle ils se déplacent. Il suffit donc de déposer autour des plantes que l’on souhaite protégées des éléments qui les fera rebrousser chemin. En voici quelques exemples, triés dans l’ordre de notre préférence :

– La cendre de bois
– La sciure de bois
– Les coquilles d’oeufs en miettes
– Un disque de ponceuse (c’est un peu abusé j’admet !)

Dans le cas de la cendre de bois et de la sciure, il faut en remettre très régulièrement surtout après une averse qui aura lessivé le sol.

La lutte chimique

Vous l’aurez compris, vous trouverez dans le commerce des anti-limaces dans différentes marques mais préférez un produit qui contient du Bitrex qui est un additif dont la très forte amertume permet d’éviter les risques d’absorption par l’homme et par les animaux domestiques. Ces produits résistent à l’humidité et dure ainsi plusieurs semaines. Vous constaterez leur efficacité très rapidement en voyant des traces de baves zigzaguant un peu partout et en trouvant au bout une limace ou un escargot en train d’agoniser ou desséché.
Ils sont conditionnés en granulés que l’on disperse autour des plantes à protéger, de préférence un soir par temps humide ou après une bonne averse.


 

Quelques Recettes d’insecticides et répulsifs

Lexique pour lire les recettes:
Purin ou Macérat : faire macérer 10 jours
Décoction : faire ramollir quelques heures, et bouillir 15 mn
Infusion : jeter les herbes dans l’eau bouillante et laisser infuser 24h

Savon noir à l’huile de lin:

dose : 300 ml pour 10 litres
efficace sur pucerons
diluer à l’eau chaude
compléter avec eau froide
ajouter 1 cuillère d’huile de table pour éviter la mousse

Feuilles d’orties:

efficace sur pucerons
purin dilué à 5 %

Fougère:

purin, décoction ou infusion
dose : 1 kg frais ou 30 g sec pour 10 litres
concentré en arrosage sur le sol contre limaces
dilution à 10 % contre pucerons

Feuilles de rhubarbe:

décoction ou infusion
dose : 500g frais pour 3 litres
concentré contre puceron noir

Feuilles de noyer

décoction
dose : 200g pour 10 litres
concentré contre les fourmis

Tabac / nicotine

décoction ou infusion
dose 300g pour 10 litres
dilution à 25 % contre pucerons et chenilles
toxique mais biodégradable

Tanaisie tanacetum vulgare

Infuser 150 g de tanaisie fraîche grossièrement broyée dans 5 l d’eau bouillante. Filtrer après 10 mn. laisser refroidir et pulvériser tel quel sur les plantes. Traiter en 3 fois à 10 jours d’intervalle.
Contre les pucerons, fourmis, carpocapse, piéride du chou, noctuelle et ver de la framboise (byture).

Absinthe

Infuser 150 g d’absinthe fraîche grossièrement broyée dans 5 l d’eau bouillante. Filtrer après 10 mn. laisser refroidir et pulvériser tel quel sur les plantes. Traiter en 3 fois à 10 jours d’intervalle.
Contre les pucerons, fourmis, carpocapse, piéride du chou, noctuelle et ver de la framboise (byture).

Coriandre coriandrum sativum

Infuser 150 g de coriandre fraîche grossièrement broyée dans 5 l d’eau bouillante. Filtrer après 30 mn. laisser refroidir et pulvériser tel quel sur les plantes.
Contre les aphydés et les acariens.

Menthe

Infuser 150 g de menthe frais grossièrement broyée dans 5 l d’eau bouillante. Filtrer après 30 mn. laisser refroidir et pulvériser tel quel sur les plantes.
Contre le doryphore et les fourmis.

Eucalyptus

Infuser 150 g d’eucalyptus grossièrement broyé dans 5 l d’eau bouillante. Filtrer après 30 mn. laisser refroidir et pulvériser tel quel sur les plantes.
Contre tous les insectes.

Poivre
capsicum

Infuser 150 g de poivre grossièrement broyé dans 5 l d’eau bouillante. Filtrer après 30 mn. laisser refroidir et pulvériser tel quel sur les plantes.
Répulsif pour tous les insectes.

Piment fort

Macérer 250 ml de piment fort dans 500 ml d’eau pendant 24 heures. Diluer 15 ml de la préparation dans 4 l d’eau avant d’appliquer. Ne pas pulvériser sur de jeunes plants !
Répulsif pour tous les insectes.

Eau savonneuse

Diluer 30 ml de savon ou de produit vaisselle dans 4 l d’eau. Ajouter 25 cl d’alcool à 70°. Vaporiser aussitôt puis rincer les plantes avant que les feuilles sèchent.
Contre tous les insectes sur les feuilles.

Ce contenu a été publié dans Cannabis Biologique, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.