La ventilation de cannabis

L’air affecte la croissance des plantes de nombreuses manières : la température peut être considérée comme le « cinquième facteur limitant »; la concentration en oxygène ou en CO2 peut limiter la croissance, et l’humidité ou la sécheresse de l’air affecte la croissance et la prolifération des insectes et des maladies. Dans la pratique, l’air de la plupart des maisons n’est pas une source de problèmes. Regardez les paramètres de l’air décrits ici et vous trouverez que, probablement, l’air et la température typiques de la plupart des maisons n’ont pas besoin de modification pour faire pousser des plantes robustes et puissantes.

Le ventilateur, pour ventiler le cannabisLa ventilation. La Marijuana est moins susceptible que la plupart des plantes d’avoir des problèmes d’une atmosphère mal ventilée ou stagnante. Un jardin dans le coin d’une pièce ouvert vers la maison sera ventilé de manière adéquate. Quand le temps est doux, une fenêtre ouverte mais masquée fournit une ventilation satisfaisante. Les jardins confinés dans de petits espaces comme les placards doivent être ouverts tous les jours, de préférence pour la durée de la période d’éclairage. Les plantes peuvent aller bien dans un placard fermé pendant le premier mois, mais elles auront besoin d’une porte ouverte quand elles deviendront plus grandes. Plus le jardin remplit la pièce et plus les plantes sont grandes, plus elles auront besoin d’air circulant librement. Ne pensez pas qu’un jour vous ouvrirez la porte de votre placard et que vous trouverez vos plantes mortes – c’est juste qu’elles ne grandiront pas aussi vite, et que l’air stagnant encourage les plantes à développer la moisissure et la prolifération des insectes.

Un petit ventilateur qui fait bouger l’air au travers du jardin est toujours utile, surtout si la pièce est fermée. Vous ne devez jamais enfermer le jardin si serré que l’air stagne. Laissez toujours des espaces dans les réflecteurs pour que l’air circule. Plus élevées sont la température et l’humidité, plus les plantes ont besoin d’une bonne ventilation.

La meilleure façon de ventiler un jardin est avec des ventilateurs donnant sur l’extérieur. Un ventilateur faisant sortir l’air du jardin à travers une fenêtre ou un trou fait pour cela, ventile de manière satisfaisante tous les jardins jusqu’aux plus grands. Le ventilateur n’a pas besoin d’être grand, juste assez puissant pour créer une bonne ventilation.

Installez les ouvertures et les ventilateurs d’extraction en un point haut des murs du jardin. Si vous positionnez le ventilateur d’extraction en haut, il fait sortir l’air chaud et stagnant en dehors du jardin, ce qui fait effectivement circuler l’air. Le fait de le placer en haut baisse aussi la quantité de CO2 enlevée du jardin puisque le CO2 coule au lieu de s’élever et donc est utilisé plus efficacement par les plantes.

L’air frais entre dans les pièces par en-dessous des portes même les plus serrées donc une pièce fermée peut être bien aérée par un ventilateur d’extraction déplaçant l’air à travers la pièce.

N’utilisez pas des ventilateurs qui amène l’air dans le jardin depuis l’extérieur sauf si le jardin est excessivement chaud et qu’il ait besoin de ventilateurs d’extraction et d’amenée d’air pour le refroidir. Cette situation est plus commune dans les grandes serres. N’utilisez pas un ventilateur d’extraction pour diriger l’air vers une zone avec du trafic pédestre, parce que l’odeur distinctive de la marijuana attire l’attention. Au lieu de cela, ouvrez une fenêtre de 2 à 5 cm, et couvrez l’ouverture avec un tissu tendu pour éviter que les insectes ne rentrent. Clouez un carton par dessus l’ouverture pour éviter que la lumière soit vue de l’extérieur. Positionnez un ventilateur d’extraction sur une porte ou une ouverture intérieure pour faire circuler l’air frais de l’extérieur à travers la fenêtre vers l’intérieur. Les générateurs d’ions négatifs, qui sont décrits plus loin dans ce chapitre, aident aussi à ôter l’odeur révélatrice.

La ventilation est importante pas seulement pour la croissance totale et la santé de votre jardin, mais aussi comme une importante mesure préventive contre les deux principaux problèmes d’insectes dévastateurs que vous pourriez rencontrer. La moisissure et les « mites » apparaissent dans l’air stagnant. En gardant simplement l’air en circulation, vous faites un grand pas pour éviter à ces problèmes de s’installer.

S’il n’y a pas de façon pratique d’installer un ventilateur d’extraction, alors installez un petit ventilateur « de table ». Utilisez un ventilateur oscillant qui va d’avant en arrière, et positionnez-le pour qu’il couvre le jardin entier. Les « mites » préfèrent l’air stagnant et sec; la moisissure préfère l’air stagnant et humide. Chacun de ces problèmes peuvent ne jamais prendre pied dans votre jardin si vous gardez simplement l’air en circulation.

Un bon mouvement d’air est essentiel pour une croissance optimale. Quand l’air bouge librement, il augmente le flux de CO2 et d’oxygène vers les plantes. Si votre jardin est caché dans un placard ou un autre espace petit et confiné, et que vous trouvez que l’air ne circule pas librement, ôtez quelques feuilles à grandes pales des tiges de chaque plante, et ouvrez la porte lorsque c’est sûr. En ôtant certaines feuilles, vous créez plus d’espace pour qu’un courant d’air doux circule.

Ce contenu a été publié dans Soigner ses plantes de cannabis, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.