Régler la lumière apres la germination des graines de weed

Semis de CannabisLes graines n’ont pas besoin de lumière pour germer. Elles ont seulement besoin d’eau et de températures au-dessus du gel pour germer. Cependant, les pousses ont besoin de lumière pour bien pousser dès que les semis brisent la surface de la terre, et elles germent plus vite à des températures plus élevées.

Dès que la première pousse apparaît, allumez les lumières et positionnez le système lumineux à de 5 à 10 cm au-dessus des plantes pour des fluorescents standards, de 5 à 15 cm pour des fluorescents HO et VHO, de 30 à 46 cm pour des HID de 400 W, et de 30 à 90 cm pour des HID de 1000 W. Ne tenez pas compte des recommandations du constructeur pour les distances, puisque la marijuana a besoin de beaucoup plus de lumière que les plantes qui sont généralement cultivées en-dessous de ces lampes. La courte distance et le long cycle de lumière encouragent le développement d’une plante robuste, touffue, plutôt que allongée, maigre, s’étirant vers la lumière.

Après que l’étape de germination sensible soit passée (environ 2 semaines après la germination), positionnez les fluorescents standards de 2,5 à 5 cm au-dessus des semis, et les fluorescents VHO à pas plus de 10 cm au-dessus des plantes. Pour les lampes MH et HPS, positionnez-les de 45 à 61 cm pour des ampoules de 400 W, 90 cm pour les ampoules de 1000 W. Maintenez ces distances pour la durée du jardin.

Si vous avez votre HID qui bouge sur un balanceur de lumière, positionnez les HID de 1000 W de 30 à 61 cm au-dessus du sommet des plantes pour la durée du jardin. Pour des HID de 400 W, positionnez-les de 20 cm à 46 cm au-dessus l’ herbe.

Les cultivateurs de cannabis qui utilisent des lampes MH ou HPS utilisent souvent des fluorescents pour démarrer les pousses. Les fluorescents standards utilisent beaucoup moins d’électricité et génèrent une chaleur bien moins élevée, ce qui fait la germination moins chère, plus facile, et plus sûre pour la tendre pousse. L’abondance de rouge et d’infrarouge émis par les lampes HPS fait que les pousses s’allongent vers la lumière. Les fluorescents ont un spectre beaucoup plus proche de la lumière du soleil. Les pousses et les boutures s’enracinent et s’affermissent mieux sous des fluorescents.

50 à 70 pousses dans des pots de 10 cm tiennent aisément sous 4 tubes fluorescents d’1 m 20. Quand vous comparez le coût électrique de 4 tubes (160 W) qui illuminent de 18 à 24 heures par jour pendant plusieurs semaines avec le coût de une lampe HID DE 1000 W sur la même période, vous commencerez à apprécier pourquoi les fluorescents sont si populaires pour démarrer les pousses et les boutures. Les cultivateurs utilisant des lampes HPS doivent démarrer leurs pousses sous des fluorescents pour de meilleurs résultats.

La marijuana peut pousser de plus de 5 cm par jour et les cultivateurs doivent ajuster le système de lumière plusieurs fois par semaine pour maintenir la bonne distance par rapport au sommet des plantes. Sous le plein soleil et des conditions optimales de croissance, le Cannabis peut pousser de 15 cm par jour pendant la moitié de la croissance (croissance végétative). (Voir la section sur le dressage des plantes pour une importante information sur le soin des plantes sous des lumières fluorescentes.)

Vous voulez garder les plantes de marijuana aussi près que possible de la source de lumière. Cela encourage une croissance trapue, et est très important pendant la floraison quand vous voulez produire des têtes compactes et épaisses. Mais vous ne voulez pas brûler les plantes. Pour toute lampe, placez votre main près du sommet des plantes. Si après environ 20 secondes, la chaleur fait que votre main est inconfortablement tiède, les lampes sont trop proches du sommet des plantes. Rappelez-vous que les plantes sont sous ces lampes pour au moins 12 heures par jour; donc si vous sentez que les lampes sont trop chaudes pour vous, élevez-les de quelques centimètres.Des pousses jeunes de marijuana

Photo: Les pousses se développent de manière trapue et pleine quand vous gardez les lampes proches du sommet des plantes de cannabis.

Avec les HID, ce qui est important, c’est que le jardin entier soit illuminé, pas que la lampe soit à 30, 60 ou 90 cm du sommet de plantes. Quand les plantes sont jeunes, serrez-les en un petit cercle et placez l’HID aussi près que cela semble sûr mais que cela illumine toutes les plantes. Après que les plantes aient poussé et rempli le cercle recommandé de 2m40 pour une lampe HID de 1000 W, prenez une corde tendue ou une planchette de bois, et allongez-la le long de l’angle de votre réflecteur en direction du périmètre de votre jardin. Vérifiez que l’HID est assez haute pour que le jardin soit dans le cône de lumière formé par votre réflecteur. Placez la lampe aussi bas que sûr, mais pour que le cercle formé par la lumière réfléchie rencontre le sommet des plantes au périmètre de votre jardin.

C’est très important pour un développement normal que vos plantes reçoivent un cycle régulier et régulé jour/nuit. Achetez un timer automatique (Prise de courant programmable) pour que les plantes ne souffrent pas de vos heures irrégulières ou de vos week-ends. Un timer vous soulage d’un soucis majeur, et fait un bout du chemin en fournissant à vos plantes une éducation naturelle. Pour tout cultivateur de marijuana, un timer qui régule un cycle uniforme jour/nuit est un des investissements les plus malins qu’il puisse faire.

Pour les jardins à lumière naturelle qui utilisent de la lumière électrique pour renforcer ou étendre la lumière naturelle, un timer est plus qu’utile – il est essentiel. Réglez le timer pour que les plantes aient quelques heures additionnelles de lumière le matin ou le soir, lorsque la lumière naturelle est plus faible ou quand les lumières attirent le moins l’attention. Réglez les lumières pour que la photopériode soit au moins de 16 heures. Vous voulez que les heures d’ensoleillement soient de 16 à 18 heures, incluant les heures supplémentaires fournies par la lumière artificielle.Prise de courant programmable  réglage pendant la durée des étapes de germination, de croissance végétative, et pendent la floraison

Réglez le timer pour que les plantes ne soient pas perturbées par la lumière pendant leur période d’obscurité habituelle. Deux semaines avant la floraison, et pendant celle-ci, les plantes exposées à même un moment de lumière qui interrompt leur période d’obscurité peuvent ne pas fleurir, ou la floraison sera retardée. Réglez la période d’obscurité pour qu’elle coïncide avec l’obscurité naturelle ou votre sommeil, pour assurer que les plantes sont dans l’obscurité et ne soient pas perturbées par vos activités de nuit.

Pour les jardins à lumière électrique, gardez le cycle de lumière à 18 à 24 heures constantes, et gardez le timer sur ce réglage pendant la durée des étapes de germination et de croissance végétative, ou jusqu’à ce que vous vouliez forcer les plantes à fleurir. Réduisez le cycle de lumière à une durée de 11 à 14 heures pour forcer les plantes à fleurir (voir les chapitres sur la floraison).

Au début, les jardins peuvent être illuminés sous une photopériode de 24 heures pendant la croissance et avant la floraison, si les coûts d’électricité ne vous concernent pas. Les plantes se développent de 15 à 25 pour cent plus vite sous 24 heures que sous 18 heures de lumière. Certains cultivateurs préfèrent le régime de 18 heures, non que quelque chose soit mauvais dans une lumière constante, mais les plantes ont naturellement une période journalière de « repos », et certains aspects du métabolisme des plantes changent pendant ces repos de nuit.

Les HID nécessitent quelques minutes de chauffe avant que l’ampoule n’éclaire. Aussi, si il y a une coupure du réseau ou que vous éteignez les lampes, cela prend généralement environ 15 minutes aux ampoules pour refroidir avant qu’elles n’éclairent convenablement. C’est parfaitement normal.

Pour la floraison, réglez le cycle de lumière pour que les lampes replacent seulement la lumière naturelle. A ce moment, vous ne voulez pas étendre le longueur du jour; vous voulez renforcer la lumière pendant le temps de lumière du jour la plus faible. (Voir les chapitres sur ce sujet si vous ne comprenez pas pourquoi). A nouveau, pendant la floraison, la durée de la période d’obscurité ne doit pas être interrompue par de la lumière naturelle ou artificielle.

Ce contenu a été publié dans Graines de Cannabis. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.