Cannabis mâle ou femelle

Les plantes de cannabis femelles sont plus désirables que les plantes de cannabis mâles. Les femelles forment les grappes de fleurs familières (les têtes, beuh, hèrbe, weed, shit) que la plupart d’entre nous achètent d’ordinaire. Les têtes des femelles sont la récolte désirée; pas seulement parce que les têtes sont la partie la plus puissante des plantes mâles ou femelles, mais qu’elles font également la plupart du poids de toute bonne récolte.

Fleurs mâles de cannabis

Cannabis mâle avec du pollen tombé sur les feuilles

C’est à l’avantage du cultivateur de marijuana de séparer les femelles des mâles aussi tôt que possible. Bien que les feuilles et les pousses des mâles soient aussi puissantes que celles des femelles avant la floraison, elles ne peuvent se comparer aux têtes mâtures des femelles en puissance et en poids. La fonction principale du mâle dans la nature, et dans la culture de marijuana, est de fournir du pollen (matériau génétique) pour la fertilisation des femelles et la continuation.

Le scénario le plus commun dans un jardin de marijuana est pour le cultivateur d’identifier les mâles aussi tôt que possible et de récolter le plus d’entre eux quand ils commencent à serrer les femelles. Quelques mâles sélectionnés sont gardés pour produire du pollen pour fertiliser les femelles dans un programme de multiplication. Sinsemilla veut dire en Espagnol « sans graines ». Si vous voulez que votre jardin soit composé de sinsemilla, vous devez enlever tous les mâles avant que leurs fleurs ne s’ouvrent. Les têtes avec des graines sont moins puissantes et plus petites que les têtes de sinsemilla. Vous pouvez placer les mâles dans une pièce modérément éclairée ou avec une fenêtre, et ils seront mâtures et pousseront assez pour produire en abondance du pollen, plus qu’assez pour un programme de multiplication.

Pendant les premières six à huit semaines de croissance (étape des pousses), c’est pratiquement impossible de découvrir le sexe des plantes quand elles sont élevées sous une longue photopériode. Plus tard dans la croissance, les plantes femelles forment généralement un branchage plus complexe que les mâles, et les mâles peuvent être plus grands. Ces différences en hauteur et en branchage sont moins apparentes sous une lumière plus faible; donc vos meilleures indications sont sous le soleil. Les différences les plus insignifiantes sont sous une lumière faible, comme sous un jardin fluorescent modeste.

Après au moins huit, et habituellement 12 semaines de croissance, les plantes indiquent généralement leur sexe aux cultivateurs observateurs, qui peuvent identifier leurs pré-floraisons. Les pré-fleurs deviennent plus distinctes et faciles à identifier, lorsque la plante se rapproche de la floraison réellement.

Les pré-fleurs sur le jeune cannabis et sur les plantes ayant poussé sous une lumière faible peuvent être difficiles à distinguer. Sous les HID ou la lumière du soleil, les pré-fleurs sont plus grandes et plus distinctes, et la prédétermination du sexe est souvent totalement précise. Même sous une lumière faible, vous pouvez identifier le sexe d’une plante après que vous ayez acquis de l’expérience. Dès que vous avez identifié ou deviné le sexe d’une plante, marquez la plante avec un tour de ruban, ou autre chose facilement visible et identifiable.

 Déterminer le sexe des plantes

Les pistils pendent la préfloraison de cannabis (Plante femelle)

Photo: Après que les plantes aient au moins huit semaines, observez (une loupe aide) à la jonction des feuilles et des branches avec la tige principale. Environ deux ou trois intersections plus bas que le sommet de la plante, près de la base des tiges des feuilles avec la tige principale, et juste derrière les dards des feuilles, vous pourriez voir une fleur rudimentaire (pré-fleur). Dans le meilleur des cas, vous verrez une fleur femelle simple, bien formée, avec les deux pistils blancs familiers levés en forme de V. Si vous voyez une fleur femelle à chaque internode sur deux ou trois internodes successifs, cette plante est certainement une femelle. Communément, vous verrez la base d’une fleur femelle, une bractée bien formée, sans pistils. Si vous êtes expérimenté, vous serez capable d’identifier cette pré-fleur et le fait que cette plante soit une femelle, au moins 90 pour cent du temps.

La difference entre la plante de cannabis mâle et femelle

La difference entre la plante de cannabis mâle et femelle

La pré-fleur mâle est beaucoup plus difficile à identifier de façon certaine. Une pré-fleur mâle s’ouvre rarement mais reste un bouton fortement fermé ou une protubérance plate et en forme de pelle au bout d’une tige qui identifie la fleur mâle de façon caractéristique. Souvent, le dépassement végétatif de la pré-fleur mâle ressemble superficiellement à une fleur femelle.

Dès que vous avez appris les différences entre les pré-fleurs mâles et femelles, vous trouverez assez de pré-fleurs potentielles pour enlever la plupart des mâles, des semaines avant leur floraison réelle. Les photos ci-jointes devraient vous aider à faire une identification précise presque à chaque fois. Les novices ne devraient pas récolter chaque plante qui à l’air d’un mâle. Vous constaterez probablement que vous vous êtes trompés sur le sexe de plusieurs plantes. Le marquage de chaque plante ou de chaque pot avec son sexe présumé est la seule manière d’apprendre de vos erreurs. Après un temps, en revérifiant les pré-fleurs de vos erreurs, vous acquérrez de la précision et de la confiance, et bientôt maîtriserez la procédure.

Mâle ou femelle cannabis? Ici on voit la plante masculin

Mâle ou femelle cannabis? Ici on voit la plante masculin

Photo: Regardez de près à la jonction de la tige, des pousses, et des tiges des feuilles sur la tige principale. Sur ces photos rapprochées, ce qui ressemble à des branches sont réellement les tiges des feuilles de la tige principale. Il y a deux dards qui ressemblent à la lame d’un couteau à chaque jonction. Vous trouverez les pré-fleurs blotties à la base des dards. En haut à gauche : Une pré-fleur mâle classique est plate et en forme de pelle avec une minuscule tige. En haut à droite : Le dépassement végétatif de cette forme de pré-fleur mâle dupe souvent les cultivateurs même expérimentés. Avec une observation rapide, leurs pointes peuvent apparaître comme un pistil femelle.  La troisième forme de pré-fleur mâle est un bouton minuscule au bout d’une tige. La forme habituelle d’une pré-fleur femelle est une fleur femelle simple avec une bractée d’ou sortent deux pistils blancs (qui ressemblent à des cheveux blancs duvetés, souvent en forme de V).

 

 Autres procédures pour déterminer le sexe des plantes

Les cultivateurs d’extérieur peuvent tirer avantage des résultats d’une expérience vieille de 40 ans pour découvrir avec certitude, le sexe de chaque plante. Cette expérience a trouvé que l’hormone de floraison qui amène la marijuana à fleurir est produite localement, et que, chaque partie de la plante produit l’hormone (phytochrome), et que l’hormone n’est pas transférée (déplacée) au travers de la plante.

Dès que des branches de taille décente se développent, couvrez une branche basse sur chaque plante avec un sac de papier opaque ou une manche (pas de plastique car la branche doit respirer). Une double couche de papier noir ou de carton en forme de tube sont deux possibilités. Fermez l’extrémité au bout de la branche, mais laissez une petite ouverture de l’autre côté. Après environ 10 à 14 jours, vous devriez voir des fleurs se développer sur la branche couverte. Le reste de la plante continue de croître normalement, sans ralentissement de la croissance totale. Cette procédure marche mieux pour les cultivateurs d’extérieur, parce que les plantes ont une vie plus longue, et que le branchage est meilleur en extérieur qu’en intérieur. Vous pourriez démarrer vos graines en mars, couvrir une branche en mai, et savoir avant juin le sexe de chaque plante. En intérieur, les branches ne se forment pas assez bien, et la récolte n’a pas généralement assez de temps pour que cette procédure ait une réelle valeur.

Les cultivateurs d’intérieur abaissent quelquefois le cycle de lumière à 12 heures pour induire la floraison sur des pousses de deux semaines. Après environ deux semaines de plus, toutes les pousses auront montré leur sexe, et le cycle de lumière est rallongé pour reprendre la croissance végétative. Le seul problème avec cette procédure est que ça retarde légèrement le développement total, car la plante passe de croissance à floraison et revient en croissance à nouveau. C’est mieux de pratiquer l’identification des pré-fleurs, et après deux récoltes vous le ferez bien. Cette procédure cependant, est très pratique, surtout pour les cultivateurs d’extérieur qui commencent leurs plantes en intérieur sous des lampes. Ils peuvent commencer leurs pousses et les faire croître pendant seulement un mois; ils sont alors capables de transplanter seulement les plantes femelles d’un mois vers l’extérieur.

  Utilisez ce texte et les photos sur la pré-floraison pour commencer à identifier les pré-fleurs mâles et femelles. Avec de l’expérience, la plupart des cultivateurs deviennent des adeptes de l’identification du sexe bien avant la floraison réelle. Graines de l'herbe femelles: Northern Lights L’identification des pré-fleurs est la meilleure procédure pour déterminer le sexe, et c’est une technique valable qui est pratique dans toutes les situations de croissance intérieures et extérieures. 

Plus facile, achetez de graines de weed féminisées. Comme ca vous avez que des plantes femelles et pas des plantes mâles.

Ce contenu a été publié dans Cannabis, la plante, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.