Sources primaires de lumière : types de lampes

Lampes LED

1 – Les lampes fluorescentes (jardins d’intérieur modestes)

Les lampes fluorescentes sont communes, peu chères, bon marché à utiliser, et efficaces en éclairage dans les jardins modestes. L’installation comprend un ballast et deux prises dans lesquelles la lampe est tenue. Si possible, acheter des installations avec réflecteurs inclus. Il y a d’innombrables types de tubes fluorescents, et beaucoup de longueurs et de puissances sont disponibles au cultivateur. Seulement les tailles et les types qui sont les plus efficaces sont décrits ici.

Les tubes fluorescents ont acquis une mauvaise réputation auprès de nombreux cultivateurs qui furent déçus par les résultats. De bons résultats nécessitent presque des soins journaliers quand les plantes fleurissent. Les tubes fluorescents génèrent une lumière plus faible que les autres lampes recommandées. Pendant la floraison, on doit avec précaution garder le sommet de toutes les plantes à la même hauteur et aussi près que possible des tubes fluorescents, autrement, la récolte finale aura seulement quelques maigres têtes et beaucoup de feuilles.

Photo: Installation fluorescente avec réflecteur et ouvertures pour la chaleurInstallation fluorescente avec réflecteur

Beaucoup de belles récoltes ont poussé sous des tubes fluorescents par des cultivateurs consciencieux qui ont passé le temps nécessaire. Les tubes fluorescents sont une alternative pas chère aux autres lampes pour un fumeur modéré qui ne peut investir beaucoup d’argent ou donner beaucoup d’espace à un système de lumière plus grand. Le type de lampe fait une petite différence sur la puissance des plantes.

 

Les installations fluorescentes peuvent être trouvées ou récupérées, les tubes ne sont pas chers, et le jardin contribuera peu aux factures électriques. D’un autre côté, si le coût et l’espace ne sont pas un problème, les lampes à décharge à haute intensité (voir HID plus loin dans ce chapitre) supporteront de plus grandes et plus robustes plantes, et nécessiteront moins d’attention et des soins moins fréquents.

Photo: Gardez les tubes fluorescents proches du sommet des plantesLampes fluorescente proche

Les tubes fluorescents sont moins chers et meilleurs que les lampes HID pour faire démarrer les boutures, pour faire pousser les mâles pour le pollen, et faire démarrer les pousses jusqu’à environ la 8ème semaine de croissance avant de les transférer sous un système HID; pour tout cela, l’énergie élevée et la dépense des HID sont superflues. Les cultivateurs commerciaux utilisent des tubes fluorescents pour faire débuter les plantes quand ils font tourner les récoltes successivement vers des systèmes de lumière plus grands, particulièrement quand ils utilisent les lampes à vapeur de sodium haute pression (HPS, un type de HID).

Paradoxalement, certains des plus grands jardins commerciaux utilisent les tubes fluorescents exclusivement. Ces « usines à croissance » utilisent des rayonnages pour la croissance et des boutures pour avoir un taux de rotation élevé. Pour le cultivateur domestique cultivant pour son usage personnel, un jardin à rayonnages sous des tubes fluorescents peut être la meilleure option en termes de coûts initiaux et de consommation électrique.

 

2 – Installations fluorescentes standards

Les tubes fluorescents standards (les longs tubes que vous voyez dans l’industrie et dans certains éclairages domestiques) sont disponibles en longueurs de 15 cm à 3,5 m et tous utilisent environ 10 Watts tous les 30 cm. Cela veut dire qu’une installation standard d’1 m 20 utilise environ 40 Watts par tube.

Les tubes de moins d’1 m 20 émettent trop peu de lumière pour faire pousser une récolte vigoureuse de marijuana. Les tubes plus grands que 2m 40 sont durs à trouver et quelquefois difficiles à lever et à baisser, mais ils marchent très bien si vous avez de la place.

Afghan sous fluoPhoto: Afghanes ayant de bonnes têtes même sous des fluorescents. Les plantes font 90 cm de haut après 15 semaines, et sont prête à être moissonnées.

Les tubes fluorescents sont aussi commercialisés en tubes plus efficaces. Globalement, ces tubes consomment environ 20 % de moins d’électricité et émettent 10 % de moins de lumière par rapport aux tubes standards.

3 – Les tubes fluorescents high-output

Les tubes fluorescents existent aussi en puissances plus élevées, la plus commune étant la very high output (VHO) à 215 Watts pour un tube de 2 m 40, et la high output (HO) à 110 Watts pour un tube de 2 m40. La VHO émet à peu près 2,25 fois plus de lumière, et consomme 3 fois plus de puissance que les tubes fluorescents standards de la même longueur. Ils nécessitent aussi une installation spéciale (un ballast et des prises VHO). Les tubes HO nécessitent aussi un ballast HO et des prises différentes que les tubes standards. Les tubes HO utilisent environ 45 à 50 % plus d’électricité et émettent environ 45 % de lumière en plus que les tubes standards de la même longueur. Les tubes VHO et HO d’1 m 20 font la moitié de la puissance des tubes de 2 m 40. Pour de meilleurs résultats, utilisez toujours le tube le plus long que vous pouvez poser dans votre jardin.

Bien que tous les tubes à high output marchent bien pour la croissance de la marijuana, les tubes VHO ne sont pas meilleurs que les lampes HID (voir section suivante); ils coûtent à peu près le même prix, et le système est moins pratique et moins efficace en termes de lumière délivrée par watt consommé. Le réglage et l’entretien est plus facile sur les lampes HID; quand les plantes deviennent plus grandes, la croissance est plus robuste sous la haute intensité des lampes HID. Cependant, les tubes HO consomme moins de courant, sont moins chers, et marchent très bien avec des coûts d’électricité modérés après l’investissement initial de l’installation.

Un avantage des tubes fluorescents est qu’ils peuvent convenir dans des espaces bizarres avec hauteurs de plafond basses; ils prennent moins d’espace vertical que les lampes HID.

4 – Les HID : Lampes à iodures métalliques (MH) et lampes à vapeur de sodium (HPS)

Les lampes à iodures métalliques (MH) et les lampes à vapeur de sodium haute pression (HPS) sont les plus efficaces sources de lumière électrique disponibles pour le jardinier d’intérieur. Ces ampoules sont une source ponctuelle de lumière, contrairement à une source linéaire comme les tubes fluorescents. Parce que la lumière rayonne à partir d’un point, c’est plus intense et cela peut pénétrer les feuilles et illuminer un volume plus profond que les tubes fluorescents. Une HID de 1000 Watts fera pousser des plantes plus grandes avec une couche plus épaisse de têtes qui valent le coup que 5 tubes fluorescents VHO utilisant 1075 Watts.

Les ampoules MH et HPS existent en différentes tailles : les MH existent dans une gamme de 175 à 1500 Watts; les HPS dans une gamme de 35 à 1500 Watts. Pour la plupart des situations, je recommande seulement 2 tailles, 400 et 1000 Watts, et seulement quelques types d’ampoules de base qui sont décrits plus loin. Une ampoule de 1500 Watts dure seulement 25% de plus que les tailles plus petites, y compris la 1000 Watts, donc les ampoules de 1500 Watts ne sont pas recommandées à cause de leur coût excessif. La plupart des ampoules de moins de 400 Watts ne sont pas assez efficaces pour la croissance des plantes, et c’est considérablement plus cher pour le cultivateur d’avoir plusieurs petites unités que d’utiliser l’une ou l’autre des plus grandes tailles. Seules les ampoules à efficacité plus grande de moins de 400 Watts sont recommandées pour des jardins typiques. Avec des conditions spéciales – par exemple, si la seule place où vous pouvez faire pousser est un petit placard, on peut acheter une MH ou une HPS plus petite et horizontale. Ces petites ampoules horizontales existent dans une gamme de 150 Watts pour l’HPS ou 175 Watts pour la MH jusqu’aux tailles de 250 Watts. L’installation horizontale délivre de 20 à 45 % plus de lumière pour les plantes que les ampoules conventionnelles et verticales. Les versions les plus petites existent en unités avec le ballast construit dans l’appareillage. Dans une zone de 1 à 2 m2, les petites ampoules horizontales sont une source de lumière simple, modérée et très efficace pour un mini-jardin personnel. L’installation la plus productive et la plus petite que vous pouvez acheter est une HPS de 400 Watts avec un réflecteur horizontal. Ça ne rajoute pas beaucoup à votre facture électrique, et l’ampoule dure environ 3 ans. Pour à peu près le même coût, une HPS de 400 Watts peut produire 3 fois plus qu’un système de tubes fluorescents de 320 Watts.

Photo: Une MH montée dans un réflecteur horizontal paraboliqueLampe HPS culture cannabis

Les lampes MH nécessitent un ballast spécial pour chaque taille de lampe; un ballast de 400 W va avec une MH de 400 W, et un ballast de 1000 W va avec une MH de 1000 W. Les ampoules HPS nécessitent leur propre ballast qui doit être acheté avec l’ampoule.

5 – Les balanceurs de lumière (movers)

bras mécaniques pouvant tenir des ampoules HPSLes balanceurs de lumière (aussi appelés movers) sont des bras mécaniques pouvant tenir des ampoules HPS ou MH; leur petit moteur fait bouger les lampes lentement à travers le jardin. Ils se font en deux configurations de base, linéaire ou circulaire. Les balanceurs linéaires bougent les lampes d’avant en arrière, et sont les meilleurs à employer dans un jardin rectangulaire. Les balanceurs circulaires peuvent soit faire tourner les lampes continuellement en cercle, soit les bouger de 180 degrés et revenir pour répéter le cycle. En dehors de leur coût initial, les balanceurs de lumière économisent des coûts électriques considérables, en considérant la surface étendue qu’ils illuminent par rapport à leur coût d’utilisation, qui est négligeable (seulement de 14 à 24 W). Les balanceurs de lumière augmentent la taille effective de tout jardin de manière significative sans l’ajout d’ampoules ou sans augmentation sensible de la facture électrique.

Ce contenu a été publié dans Lampes pour la croissance de cannabis, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.