Symptômes des déficiences en nutritifs majeurs

Comment détecter carences en engrais NPK?

La carence en azote (N) est la plus commune de toutes les déficiences dans un jardin de marijuana. Attendez-vous à des déficiences en azote dans une terre en pot même avec la plus riche des mixtures de terre. Fertilisez simplement en accord avec les instructions du paquet avec un engrais soluble complet (contenant du N, du P et du K) qui a un bon pourcentage de N. Si votre diagnostic est correct, une récupération visible doit être apparente en trois ou quatre jours. Les feuilles pâles retrouvent de la couleur mais n’augmentent pas en taille. La nouvelle croissance est beaucoup plus luxuriante et vigoureuse, et les nouvelles tiges et feuilles (les pétioles) retrouvent une couleur normale verte.

La carence en azote apparaît d'abord comme un jaunissement graduel et uniforme des feuilles du bas sur la tige principale.

La carence en azote apparaît d’abord comme un jaunissement graduel et uniforme des feuilles du bas sur la tige principale. Dès que les feuilles sont jaunes, des pointes et des zones nécrotiques (mortes) peuvent se former alors que les feuilles sèchent en une couleur or ou rouille. Avec les petites plantes, la plante toute entière peut apparaître pâle ou de couleur citron, avec une tige et des pétioles rouges, avant que beaucoup des feuilles du bas deviennent jaunes et meurent. Ces symptômes incluent des plus petites feuilles, une croissance lente, et un profil plus petit et éparse. Le plus souvent, vous verrez des tiges et des pétioles se teinter de rouge/pourpre, et un jaunissement rapide des feuilles les plus basses qui progresse vers le haut de la plante à moins que vous y remédiez. Les feuilles affectées tombent quelquefois facilement, mais d’autres fois restent accrochées avec ténacité à la plante.

L’azote est étroitement liée à une croissance robuste et rapide; en conséquence la marijuana épuise rapidement l’azote de la terre. L’émulsion de poisson (5-1-1) est une bonne source d’azote organique. Le Rapid-Gro et le Miracid fournissent de bonnes quantités d’azote en engrais chimiques. Si les plantes montrent des symptômes sévères, vaporisez-les avec les concentrations d’engrais recommandées sur le paquet, suivi d’une bonne application d’engrais pendant l’arrosage. Le jaunissement des feuilles les plus vieilles devrait stopper en quelques jours, les feuilles jaunâtres deviennent plus vertes, et toute la nouvelle croissance devrait avoir une vigueur renouvelée et une couleur verte riche.

Dès que la déficience apparaît, fertilisez au moins deux fois par mois pour éviter tout

 

réapparition des symptômes. Dans les jardins hydroponiques, augmentez l’azote de 50 à 100 ppm. Pour les meilleurs résultats en hydroponique, utilisez une forme nitratée d’azote. (Regardez la liste des éléments sur le paquet d’engrais).Déficience en azote : les feuilles les plus basses deviennent d'un jaune uniforme

 

Évitez d’appliquer trop d’azote pendant la floraison. Un excès d’azote donne des têtes plus feuillues et donc moins puissantes. Pendant la floraison, fertilisez abondamment avec de l’azote seulement si beaucoup de feuilles deviennent jaunes. Un excès d’azote peut aussi retarder la maturation et inhiber la floraison.

Photo : Example de carence en azote : les feuilles les plus basses deviennent d’un jaune uniforme.

 

La carence en phosphore (P) n’est pas commune aux plantes dans toute mixture de terre décente ou jardin hydroponique. Le problème le plus sérieux apparaît lorsque le cultivateur ajoute continuellement du Fer au mélange quand une déficience en Fer a été diagnostiquée par erreur. Le Fer interfère avec la prise de Phosphore.

La carence en phosphore (P) n'est pas commune aux plantes dans toute mixture de terre décente ou jardin hydroponique.

Les déficiences en Phosphore commencent souvent avec des plantes qui ont l’air en pleine santé, mais qui ont une couleur inhabituelle bleue/verte mate et foncée. Les tiges, les pétioles et les surfaces inférieures des feuilles ont souvent une teinte rouge ou pourpre. Malheureusement, pour quiconque qui diagnostique ce problème, certaines plantes robustes développent une coloration pourpre caractéristique de certaines variétés (l’Afghane est la plus commune). Vérifiez les bords des feuilles, particulièrement sur les feuilles les plus basses pour voir si elles ont une courbe vers le bas. Les feuilles affectées doivent également tomber ou se séparer facilement de la tige. Les bouts des pâles des feuilles les plus vieilles deviennent quelquefois bruns ou de couleur cuivre. Les feuilles peuvent développer une décoloration grise ou pourpre, mais le plus souvent, les feuilles les plus basses forment des zones jaunes tachetées avant que la feuille entière jaunisse et meure. Dans les cas sévères, vous verrez des plantes arrêtées, le plus souvent, une croissance ralentie. Une terre acide ou une eau acide peuvent être la cause.

Un bon nombre d’autres conditions bénignes causent aussi des bouts de feuilles qui meurent (juste les extrémités très fines) : une atmosphère trop sèche, des déficiences en Nickel, et un arrosage excessif ou un manque d’oxygène dans la terre. N’utilisez pas le fait que les extrémités de vos feuilles deviennent brunes pour diagnostiquer une déficience en P, et n’utilisez pas les tiges et les pétioles pourpres comme des facteurs décisifs, car la coloration pourpre est susceptible d’être parfaitement normale.

Un diagnostic de carence en P est raisonnable seulement après que les symptômes suivants soient apparus : des petites feuilles et des plantes ralenties et anormalement vertes foncées qui poussent très lentement, avec les feuilles qui ont une courbe vers le bas le long des bords. (C’est similaire à la description de plantes ayant des racines suffoquant. La déficience en P apparaît le plus souvent sur des plantes développées; les plantes avec des racines suffoquées sont généralement des pousses). Avec la déficience en P, les feuilles les plus basses peuvent avoir une coloration rouge ou pourpre dans ou le long de leurs veines.

Si vous pensez que vos plantes peuvent avoir une déficience en P, fertilisez avec du P ou avec un engrais général riche en P (par exemple, le Bloom 0-10-10) mais ne surdosez pas. Augmentez les concentrations de P dans les jardins hydroponiques par 20 ppm. Essayez l’addition de détergent comme décrit plus loin. Continuez à fournir du P par les feuilles si vous avez un doute. S’il n’y a pas d’amélioration dans la taux de croissance après deux semaines, réévaluez votre problème.

Les symptômes de déficience en K commencent au pied de la plante, où vous verrez des zones jaunies

Les carence en Potassium (K) ne sont pas aussi communes que les cultivateurs le croient, en partie parce que certains problèmes ressemblent superficiellement aux déficiences en K, y compris l’ombre simple ou une lumière inadéquate sur les feuilles les plus basses dans les jardins à lumière électrique, ou un excès de Sodium (Na) dans la terre ou dans l’eau. Les déficiences en K se montrent plus souvent dans les jardins électriques à faible puissance que dans les jardins illuminés par le soleil ou par des HID de 1 000 Watts. Sans aller dans une grande explication, c’est parce que durant la synthèse des protéines, une plante éclairée par une lumière forte peut utiliser le K plus facilement. Les symptômes apparaissent aussi plus souvent si la terre ou l’eau sont acides car le potassium est moins facilement absorbé dans un milieu acide.

Les symptômes de déficience en K, PotassiumLes symptômes de déficience en K commencent au pied de la plante, où vous verrez des zones jaunies, ou un gris nécrotique ou des zones et endroits couleur rouille qui commencent aux extrémités et le long des bords des feuilles de la tige principale. A moins que vous ne corrigiez, les tissus des feuilles continuent à jaunir et meurent en commençant sur leurs bords et en progressant vers l’intérieur. Les endroits ou les zones tachetées couleur rouille, brune ou grise, de la taille d’une tête d’épingle peuvent apparaître sur les feuilles et les tiges. Les plantes ayant une déficience en K peuvent être les plus grandes du jardin. Les tiges et les pétioles développent souvent une coloration rouge ou pourpre. Les feuilles malades se séparent le plus souvent facilement de la plante.

Si vous avez fertilisé avec un engrais complet, et que vous n’avez pas ajouté trop de Ca ou de Fe, alors c’est peu probable que votre milieu de croissance soit déficient en K ou en P. Les plantes peuvent absorber le Na à la place du K, et les symptômes de cette « déficience en K » seront des bords plissés « brûlés » sur les feuilles les plus vieilles. Contrairement à toute attente, l’addition de quelques gouttes de détergent (pas de savon) à chaque gallon (environ 4 litres) d’eau peut aider votre problème infiniment. Le détergent contient du N, du P et du K, mais plus souvent que cela, ces propriétés mouillantes aident les plantes à absorber les nutritifs, et c’est particulièrement efficace quand il y a des sels excessifs (par exemple, le sodium) dans la terre. Essayez quelques gouttes par 4 litres d’eau, si vous suspectez des déficiences en P ou en K et que vous avez fertilisé avec du P et du K. Vous devriez voir une amélioration en une semaine ou deux. Une source bonne et naturelle, agissant vite, de potassium est la cendre de bois (pas de papier ou autres combustibles). Mélangez une cuillère à café de cendre de bois à chaque litre d’eau et arrosez comme d’habitude pendant les deux prochains arrosages.

Pour résumer les symptômes des déficiences en nutritifs majeurs : tous les trois commencent d’abord sur les feuilles les plus basses de la tige principale; la déficience en N doit être évitée car la marijuana dépend fortement de ce nutritif. Les déficiences en P et en K sont peu probables dans toute bonne terre ou dans toute solution hydroponique, à moins qu’il y ait eu des additions d’autres nutritifs (Fe et Ca) en excès ou qu’il y ait une abondance de Na dans la terre ou dans l’eau. Assurez-vous que vous n’utilisez pas artificiellement une eau « adoucie » car l’adoucissement remplace les minéraux dans l’eau dure par du Na. L’eau adoucie causera sûrement une brûlure au sodium et des symptômes de déficience en K, parmi un bon nombre d’autres problèmes.

Ce contenu a été publié dans Soigner ses plantes de cannabis, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.